PROPAGANDE

Faut-il encore offrir des cadeaux pendant la période des fêtes ?

Posté par 4444 le 12/12/2022 pour le secteur DMZ
🌍 Article public ⸱ Validé par n°87526 ⸱ 107 lecteurs

Décembre. Comme chaque année, c’est la même ritournelle qui recommence. Les guirlandes lumineuses dans les centres commerciaux. Les voitures qui cherchent à tout prix à se parquer. Les gens qui vont et viennent, courent, flânent. Chaque année, c’est le même scénario qui se joue. Le jeu du cadeau de Noël. Chaque décembre, nous trouvons une pléthore de désirs, de souhaits, de choses que nous voudrions avoir et qui souvent, une fois obtenus seront délaissés pour un autre souhait. On se lasse si vite dans notre société.

Dans cette course effrénée à la recherche du cadeau idéal à offrir à l’autre, il y a le fait de vouloir faire plaisir à l’autre, entre autres. Et par entre autres, je parle du fait que chacun à des raisons de vouloir offrir des cadeaux à la période de Noël : Se faire aimer, apprécier, se faire pardonner, attendre un truc en retour, combler le vide intérieur, faire passer les besoins des autres avant les siens, suivre les traditions malheureusement trop bien ancrées. Nul n’aime venir les mains vides lorsqu’il a été invité quelque part et encore moins à un réveillon de Noël en famille. Politesse oblige. Un peu comme ceux qui se sentent obligé d’acheter un truc dans un magasin pour ne pas y sortir les mains vides. Après tout, offrir quelque chose à quelqu’un d’autre, c’est avoir pris son temps pour quelqu’un d’autre mais là n’est pas mon interrogation. Certes, offrir un cadeau à quelqu’un est une manière symbolique, chez les chrétiens, de représenter les rois mages venus avec des offrandes. C’est mettre l’autre en avant. Après tout, faire plaisir à quelqu’un ne mange pas de pain.

Toutefois, nous produisons davantage de biens, d’objets, de babioles et autres trucs qui s’accumulent chez nous, dans nos placards, nos armoires et qui souvent prennent la poussière. Nous produisons tellement et de manière absurde, que nous jetons tout autant plein des trucs. Parfois, nos poubelles sont remplies de choses encore utilisables. Ce que nous achetons ne vaut déjà plus grand chose. l’obsolescence programmée fait que nous devons remplacer un produit par un autre. Les matériaux rares portent bien leur nom et le recyclage n’est pas totalement efficace pour tout et partout. Malgré tout cela. Il y a des jours programmés pour faire acheter, encore et toujours. Le black friday, le blue monday, les soldes, la période de Noël. Toujours plus de biens et toujours bien plus de choses.

Et qui casque dans tout cela ? Notre amie la planète.
"Selon l’étude de Noël Kantar pour eBay (1), en 2020, 7,3 millions de Français prévoient de revendre leurs cadeaux de fin d’année, soit 18 % des consommateurs contre 17 % en 2019 et 12 % en 2018"

Une fois achetés, emballés, suremballés et déballés, nous reproduisons encore plus de déchets en revendant ce qui nous a été offert. Certes, il n’est pas toujours évident de faire un cadeau idéal. Entre ceux qui achètent un truc vite, ceux qui passent à coté du cadeau, ceux qui ne veulent rien recevoir, mais qui reçoivent quand même et puis, il y a ceux qui sont forcément déçus de ce qu’ils ont reçu. Mais dans tout cela, nous produisons des déchets, encore des déchets et toujours des déchets. Oui, il y a des gens qui n’en n’ont rien à caler de l’écologie, de la planète etc. Tant que le petit confort n’est pas touché, tout va bien, n’est-ce-pas ? Non pas que je juge, même si je le fais. Nous sommes dans une période où l’inflation touche à tout ou carrément dans un système carrément établit, au choix du lectorat. Les prix de l’énergie, de l’alimentaire montent en flèche et malgré tout cela, nous continuons de claquer notre argent pour des choses totalement inutiles. Cependant, je suis tout à fait d’accord avec le fait que chacun à une vision précise de ce qui lui est utile et ce qui lui est futile. Malgré tout, bon nombre de gens parlent d’acheter moins, d’économiser, mais en cette période de décembre, c’est la cohue dans les magasins et ne parlons pas des ventes en ligne. En cette année 2022, les ventes pour le black friday ont augmenté de 6 % (2)(mais c’est la crise et les gens sont pauvres). Un enfant de 6 ans a t-il besoin d’un Iphone pour que ses parents puissent avoir la paix ? Avons-nous vraiment besoin de cet aspirateur dernier cri qui aspire tout, même les poils de cul. Certes, acheter des trucs provoque une gratification immédiate provoquée par la dopamine (3). L’achat-récompense instantanée. La période de fin d’année provoque un sentiment d’euphorie (ou inversément de mélancolie selon comment on gère cette période) tout au long du mois de décembre et étrangement on a instauré un blue monday en janvier, car jugé jour le plus déprimant de l’année. Hum. Un petit achat pour aller mieux peut-être ?

Au USA, il existe le jour national du retour (le 05 janvier) qui consiste à renvoyer des cadeaux jugés inutiles. En France et en Belgique, c’est le 25 décembre. Pour François Lévëques, économiste, c’est le meilleur geste à faire pour de l’anti-gaspillage (4). Je suis assez dubitatif.

Alors, je me demande. Devons-nous encore continuer à offrir des cadeaux durant la période des fêtes ? Ne pouvons-nous pas faire sans et changer la donne ? Pourquoi au lieu d’acheter des trucs et autres babioles, nous pourrions-nous pas à la place faire des achats nettement plus pratiques et fonctionnels comme l’échange de services ou des créations faites mains. Après tout si nous faisons le système, ne pourrions-nous pas le changer. De toute façon, les choses sont impermanentes et rien n’est écrit dans la pierre.


[Sources]
[1]www,leparisien.fr/economie/consommation/le-jour-dapre
[2]www,20minutes/black friday 2022
[3]blogs.letemps.ch/ann-kato/2018/05/18/voici-pourquoi-le-shopping-fait-tant-plaisir-au-cervea
[3]www.lesechos.frdees-debats/cercle/opinion-la-revente-des-cadeaux-de-noel

13 commentaires
()
Pour ma part, je le fais par "obligation" ...
Mais je trouve que c’est un peu hypocrite d’être généreux tenant compte d’un calendrier.
Les 3/4 du temps on reçoit un truc qui n’est pas forcément utile ou même intéressant, on fait bon genre ... mais dans l’absolu, je préfère partager un bon moment avec la famille et les amis plutôt que de s’offrir des trucs. Si ça ne tenait qu’à moi, je me limiterais à offrir quelques trucs aux enfants (pour entretenir la magie des moments et surtout parce qu’ils sont 1000x plus émerveillés et heureux que les adultes avec des choses simples) ...
Mais je sais que c’est un point de vue qui ne passe pas toujours :-)
()
C’est bon, le texte moralisateur de fin d’année ? Si t’as pas envie d’offrir des trucs, n’en offre pas. C’est aussi simple que ça. Ou, sois plus intelligent que le système, et offre des cadeaux produits par tes petites mains. Mais que l’on arrête de faire culpabiliser le citoyen moyen, qui n’a qu’un impact faible (voire quasiment nul) face aux empires énergétiques et industriels. Je suis évidemment pour le tri des déchets, et les décharges dans un but de renouvellement sans empiéter encore plus sur notre bonne vieille terre, mais, encore une fois, par rapport au reste, ça n’a pas d’impact. Alors, si, d’accord, le chauffage utilisé par la population (belge) compose 15% de la pollution du pays, mais c’est un choix politique de continuer à dépendre du gaz (et pour le coup on paie encore une fois l’idiotie des politocards, et salement, cette année), mais là non plus je ne me sens pas responsable, je suis pour ma part favorable au nucléaire, qui pollue extrêmement peu, qui fournit du courant 24/7/365, et qui pourrait aussi coûter fort peu, et en tout cas garantir une stabilité du prix de l’énergie, tout en réduisant énormément la pollution et permettant d’éviter de futures explosions d’installation. Ou qu’une chaudière tombe en rade en hiver.

Donc, merci mais non merci, je compte bien continuer à offrir des cadeaux aux personnes que j’apprécie, et profiter de ceux que l’on m’offre (d’ailleurs, je n’en ai jamais revendu aucun), et continuer à le faire les années qui viennent.

Petite réflexion malgré tout autour des "back fridays" et compagnie. Si l’on peut remarquer une affluence des gens pour ces évènements précis, c’est peut-être aussi parce qu’avec le coût de la vie actuelle, une large portion de la population met de côté jusqu’au jour J pour enfin pouvoir s’offrir ce qu’elle n’a pas pu durant l’année.

:)
()
"Pourquoi au lieu d’acheter des trucs et autres babioles, nous pourrions-nous pas à la place faire des achats nettement plus pratiques et fonctionnels comme l’échange de services ou des créations faites mains."

Les loisirs créatifs polluent, produisent des déchets et coutent autant voire plus que le reste. À moins d’aller en forêt chercher des branches et des glands, il est assez difficile de ne pas consommer. Alors, on peut parler de recyclage, mais le problème est le même, le produit a déjà été créé, acheté et revendu, échangé, donné.

Comparons vite fait le prix des écharpes en laine 205*30, 80% Alpaga 20% nylon. En magasin, à peu près 90 € pour un modèle tissé. Fait main, en imaginant qu’on a déjà rentabilisé le métier à tisser, il faut entre 350 et 400g de laine, j’ai choisi une laine Fairtrade pour ne pas tomber dans la consommation irresponsable qui est à 10 € les 25g, je vous laisse faire le compte, on dépasse largement le prix d’achat en magasin et il n’y a pas encore le nylon pour les chaînes, le coût des éventuels accessoires, ni la main-d’œuvre. Alors oui c’est extrême comme exemple, mais représentatif. Créer est une ruine si l’on ne revend pas ce que l’on fait.

On pourrait s’empêcher d’acheter par principe aux fêtes mais quid du reste de l’année ? À Noël, on achète pour autrui, pendant les 364 jours restants, on consomme pour soi. Et adieu les swaps, secret Santa au boulot et autres activités du genre. On pourrait voir la chose à l’envers et éviter de consommer inutilement toute l’année pour recevoir ce que l’on veut vraiment aux fêtes ? Chez moi, tout passe par des wishlists ou des choses plus personnalisées pour les proches que l’on connaît bien, il n’y a donc jamais de "babioles" qui finiront par être échangées (attention, je ne prends pas en considération le fait que l’on se sépare des objets à un moment ou un autre de notre vie), seulement des choses souhaitées.

Échange de services, ok, mais : 1/ Ici aussi, pourquoi rendre service aux fêtes et pas le reste de l’année ? On reste cantonnés à la date. 2/ Il faut avoir quelque chose à proposer. 3/ Il faut être à l’aise avec l’idée de demander/proposer de l’aide à ses proches, et ce n’est pas si évident.

Je voudrais rebondir sur ton passage sur l’écologie mais n’es-tu pas toi-même un grand amateur de thé ? D’où provient-il ? Comment arrive-t-il jusqu’à chez toi ? Ne produit-il pas du tout de déchet ? Sais-tu combien de feuilles de thé ne seront pas utilisées car elles rentrent pas dans les standards de vente ? Regardes-tu toujours la provenance des produits que tu achètes ? Les conditions humaines, d’usine, l’utilisation de pesticides, qu’a-t-il fallu aménager ou détruire pour que des légumes, arbres, serres soient installés sur un terrain ?

Pour finir, je comprends tout à fait son point de vue, mais je ne rejoins pas Aarkel sur le fait qu’il est hypocrite de se tenir à un calendrier pour être généreux. On peut être généreux quand on le souhaite (cadeaux, repas, mon exemple englobe tout), évidemment, aux fêtes, on est généreux ensemble. Cela va bien plus loin qu’une analyse sur les dépenses et la surconsommation, il s’agit d’anthropologie et de vision en tant que groupe. Je ne suis pas experte en la matière, aussi, je laisse le soin à chacun de faire ses recherches.
()
On a heureusement le droit de ne partager les mêmes avis sur le sujet mais si on pouvait échanger sans mordre ce serait sympa aussi.

()
Je fais des cadeaux à Noel, car j’aime faire plaisir et je choisi toujours en fonction des gouts de celui à qui j’offre... quitte a ce que personnellement ça ne me plaise pas.

Je m’en fout de pourquoi je le fait ou de me faire traité de mouton... j’aime Noel, j’aime le concept de partage et de se réunir en famille...
Alors oui je le fais aussi a d’autre occasion mais je kiff voir des cadeaux sous mon sapin.

Et non je n’offre pas toujours des objets qui prennent la poussière j’offre ce que l’autre aime/a parlé.


Pour la surconsommation et le transport de colis... il aurait fallu faire un échange de cadeaux et pas un envoie de cadeau lors du SWAP non, voir pas de SWAP du tous ?
On fait tous notre potager et on arrête de boire du thé, du café, de manger des kaki, des kiwi...On s’habille avec des fringues a 190euro le t shirt pour pas consonmmer étranger... à un moment faut aussi être réaliste...

Quant au Black friday, les gens tentent de faire de bonnes affaires devant se priver le reste de l’année... on va peut etre pas en plus les faire culpabiliser parce que pour une fois (ou pas) ils se font plaisir... si ?


J’aime Noel, j’aime faire plaisir... et je m’en fout un peu de ce que penses les gens, a part ceux a qui j’offre mes cadeaux.
Et oui il y a du zero déchet dans mes cadeaux, des emballages réutilisable etc... faut arrêter de penser qu’on achète tous de la merde juste pour offrir.
()
Cette année je fais un mix, des choses fait maison, des choses commandés chez un pote artisan et des achats en magasin de jouet.

Pour ce qui est de mon fils, j’essaye de demander à la famille de s’arranger entre eux pour alterner les jouets et les vêtements.
L’idée c’est de mélanger plaisir et utile.

Pour ce qui est de moi, je souhaite plus des places pour des spectacles, parc de loisir à partager avec mon mari et mes amis. J’essaye plus d’accumuler des bons souvenirs que les objets.

On a tellement galéré quand j’étais môme que maintenant en tant qu’adulte je compense un peu.
()
Wahou ! Certaines réactions montrent que c’est un sujet qui dérange mais l’agression verbale n’emmènera pas loin.

J’aime beaucoup Noël mais pour le fait de se retrouver en famille, pour manger quelques douceurs :p, s’amuser... et c’est une période qui peut aussi être très douloureuse.

Je pense que tu le sais, citoyen 6666, j’adore offrir des livres et c’est ce que je fais en priorité chez mon libraire préféré :D (avec un petit écart cette année :/). Nous ne sommes pas babioles inutiles, du coup, l’un de mes cadeaux est une formation en psychologie.

Pourtant je comprends ce que tu veux dire et je partage certains de tes constats. Dans beaucoup d’enseignes le Black Friday est un leurre, on augmente les prix juste avant pour faire croire à une ristourne...c’est le même principe pour les soldes.

Du coup, j’essaie d’utiliser la seconde main, l’occasion et les acteurs locaux qui parfois sont vraiment moins chers !
()
Personnellement j’aime beaucoup le rituel de noël. Notre famille adore les livres et les BD. L’échange de cadeaux est presque symbolique finalement car on pourrait se les acheter nous-mêmes. Et la soirée de noël se termine toujours en étant tous assis au salon en mode lecture collective. Une atmosphère que je trouve apaisante. C’est la date chaudoudou de plein hiver pour moi. Les livres que je ne relirai plus passent en revente en seconde main ou en boîte à livre ou chez une personne qui cherchait justement ce livre. ^^
()
J’suis un craqueur, j’adore offrir des cadeaux mais toute l’année pas juste aux fêtes... Mais du coup j’vais pas faire différemment aux fêtes du reste de l’année. J’aime quand j’en ai l’occasion faire vivre des artistes et artisans mais on va pas se mentir... La plupart des petits marchés d’artisans, 80% des stands c’est juste une autre manière de surconsommer mais les babioles inutiles et moches vendues on peut s’en passer autant que les trucs hi tech d’amazon! On est grands grands consommateurs de musique, disques, concerts, de bouquins, d’expos, de films, de ciné...
Et ici bah avec un coup dans le nez hier j’ai craqué pour un beau sac à main pour madame alors que j’avais déjà ses cadeaux de Noël. Sorry not sorry... Par contre je dépense quasi rien pour moi et je sais jamais quoi répondre quand on me demande ce qui me ferait plaisir !

Après ce qui serait bien c’est de pas tomber dans l’agression quand on est pas d’accord avec quelqu’un, au pire on peut très facilement s’abstenir de répondre si on a ses petits nerfs trop tendus :*

Belles fêtes à toustes et courage à celleux pour qui c’est une épreuve
()
Ce qui est assez usant, c’est de toujours se faire juger quoi que l’on fasse:
- J’ai besoin de ma voiture pour me déplacer: oh non, tu devrais faire du vélo...
- Je mange de la viande: oulala tu devrais être végé...
- Je "consomme" de manière normale: arf tu créés des déchets...

Et maintenant ça va devenir Border-line de faire des cadeaux à Noël ? Pardon, mais ça suffit au bout d’un moment.

J’ai travaillé toute l’année pour financer des pistes cyclables et des vélos que je n’utilise même pas et qui bouchonnent ma ville, je paie les centres de tri qui préfèrent envoyer mes déchets au Bengladesh parce que c’est moins cher, je mange de moins en moins de viande parce que j’ai bien compris les enjeux de l’élevage intensif. Est-ce que c’est ma faute tout ça ? Est-ce à moi de résoudre les problèmes du Monde ? Je ne crois pas (petit clin d’œil à nos politiques). Peut-être devrait-on arrêter de se bouffer la gueule entre-nous ("le peuple") et demander des comptes à ceux qui sont les vrais responsables du monde de merde dans lequel on vit ?

Du coup est-ce que, s’il vous plait, je pourrais au moins faire plaisir à mes proches en leur offrant quelques présents à Noël sans être catégorisé ou jugé ? Je peux comprendre certains qui s’emballent. En prenant Noël à contre-pied en période de fêtes, il fallait s’y attendre...

Bonnes fêtes à tous!
()
Noël restera "magique ",la fête où la famille se retrouve, où le sapin (oui,un vrai !) illumine la maison, au pied duquel des cadeaux joliment emballés font briller les yeux des enfants.Une fois par an !Dans ce monde devenu si triste et absurde que reste-il sinon ces moments heureux ?
()
Noël reste un joli prétexte pour se retrouver tous en famille. Les cadeaux personnellement, je m’en fiche et je ne fais plus de cadeaux aux adultes (si une boite de chocolat), exception quand même à ma fille car mon compagnon ne veut rien non plus. Seul le regard des enfants devant les cadeaux au pied du sapin, me ravisse et encore plus quand ils jouent plus avec le carton qu’avec le jouet :p

Plus sérieusement chacun fait ce qu’il veut, décore ou ne décore pas, fait un festin ou mange des pâtes au jambon, s’offre des cadeaux utiles ou inutiles, l’important est de se réunir quand on le peut avec les personnes que l’on aime, pour le reste ce n’est pas l’histoire d’une soirée par an qui changera la face du monde.

Nous avons tous une vision différente de l’approche des fêtes.
()
Comme on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. On peut offrir des cadeaux, mais pas à n’importe qui.
(Vous n'avez pas (encore) les droits nécessaires pour répondre à cet article)
© 2003-2023 [paranoïaque] - Nouveaux Serveurs - Réseau social discret -